On en profite durant les voyages pour visiter les lieux historiques et touristiques. Bien qu’il y ait beaucoup de monde autour de nous, on passe d’agréables moments jusqu’au moment où on s’aperçoit que notre portefeuille n’est plus dans notre sac à dos. Beurk, c’est le genre de situation qui gâche de si beaux moments. Mais c’est possible d’éviter que cette situation, ou une situation semblable nous arrive. Je vous donne 8 trucs pour être plus futé qu’un pickpocket. Les voici :

1- Objets de valeurs

N’ayez rien de valeur sur vous (bon, ça semble aller de soi, mais on n’y pense pas toujours lorsqu’on fait nos valises). Choisissez une montre et des bijoux bon marché. N’amenez pas votre plus gros appareil photo à moins que vous soyez certains de l’utiliser réellement. Si le voleur ne voit rien d’intéressant à voler sur vous, il va choisir une autre cible.

2- Coffre-fort

S’il y a dans votre hôtel un petit coffre-fort, utilisez-le pour y mettre vos passeports, votre surplus d’argent et tout ce qui n’est pas absolument nécessaire pour passer votre journée.

3- Sac à bandoulière

 Ayez un sac à bandoulière que vous tenez en avant de vous et non dans votre dos. Les pickpockets aiment tous ce qui est hors de la vue #lessacsàdos.

 4- Cadenas

Si vous tenez à avoir un sac à dos, procurez-vous des cadenas à mettre sur vos fermetures éclair pour empêcher d’ouvrir les poches rapidement. Vous pouvez même couvrir votre sac à dos à l’aide d’une bâche qu’on utilise normalement contre la pluie. Ce sera alors pas mal moins subtil pour un pickpocket d’ouvrir votre sac.

5- Sac de taille

Mettez vos passeports et votre argent dans un sac de taille sous vos vêtements. Ils seront à l’abris des regards ainsi que des mains de pickpocket.

6- L’argent comptant 

N’ayez pas trop d’argent comptant sur vous. Prévoyez le nécessaire pour chaque journée et sans plus. Profitez du fait qu’il est possible dans beaucoup de pays de payer par cartes.

7- Doublure anti-RFID

La nouvelle génération de voleurs en voyage est appelée les pickpockets électroniques. Ça mange quoi en hiver? Je ne sais pas ce qu’il mange, mais je sais qu’il le paye grâce à nos données bancaires! En plus, c’est super simple, il suffit pour lui d’avoir un décodeur (qu’il s’est fabriqué lui-même ou s’est procuré sur le net), puis il s’approche de nous et place le décodeur près de nos poches ou de nos sacs (imaginez comment c’est simple dans un lieu touristique bondé de monde) pour ainsi réussir à aller chercher les informations comprises dans nos cartes à puces. Comment être plus futés? En choisissant un étui/portefeuille avec une doublure de protection anti RFID. Je m’en sers pour réaliser mes étuis à passeports Filabil et mes portefeuilles de voyages. Il s’agit d’un tissu fait des matières métallisées qui ne laisse pas passer les ondes. C’est vraiment pratique!

8- Le touriste en soi 

Essayer de ne pas avoir l’air d’un touriste, surtout lorsque vous vous promenez dans les rues moins touristiques.Et dans les coins touristiques, portez une attention particulière à vos sacs. Comme il y a beaucoup de monde et beaucoup de choses à regarder, les pickpockets privilégient particulièrement ses endroits. Ne laissez pas vos sacs sans surveillance, même pour un très court moment. Si c’est nécessaire, mettez le pied dans votre ganse de sac ce qui empêchera à un voleur de partir avec celui-ci.

Magasinez chez Filabil et recevez votre étui à passeports anti-RFID avant votre prochain voyage!

Satisfaction garantie ou argent remis

Je suis Caroline de Chambly, au Québec. J’ai deux enfants (5 ans et 3 ans). Je suis entrepreneure (Filabil) et blogueuse (Explore en Famille). Comme bien des mères, je cherche mon temps et mon énergie. Pas facile d’inclure le voyage dans mon horaire, mais j’y arriverai. Je partage mes voyages en famille, d’une mère bien occupée à une autre.

Vous aimerez peut-être aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *